Bio

Camembert est un collectif de jazz-rock constitué de huit musiciens crée à Strasbourg en 2005. Le nom de ce groupe est un hommage à l’album Camembert Electrique (1971) du groupe Gong et à son esprit inventif.
La formation propose une musique mélangeant toutes sortes d’influences et de styles. Elle puise son inspiration dans le rock progressif et funk des années 70’, dans la musique de films et les rythmiques afro-cubaine. Camembert trouve aussi son originalité dans l’instrumentation qu’il propose : à la section basse, batterie et guitare, se rajoute la puissance orchestrale des cuivres (trompette et trombone) ainsi que les sonorités crystallines du vibraphone et de la harpe, le tout sublimé par une voix magnétique et enveloppante.
La musique de Camembert, à la fois sophistiquée et entrainante, est le résultat d’un mix audacieux entre musiques savantes et dansantes.

♥ Frank Zappa, Jaga Jazzist, King Crimson, Gong, Magma.

En 2009 sort Clacosmique, premier EP à égouttage spontané et salué par la presse spécialisée dans le rock progressif. Puis, le groupe sort son premier album Schnörgl Attahk en septembre 2011 ! Doté d’un visuel délirant (Paolo Botta), l’album sort sur le label italien Altrock, écurie montante des musiques alternatives. Enfin, en 2017, sors le très attendu Negative Toe, fleuron symphonique, odysée grandiose, album épique et encensé par la presse et le public !

CAMEMBERT, c’est aussi des live shows percutants qui savent convaincre tout type de public ! Le groupe a acquis sont expérience au fil des concerts, en France et à l’étranger, et a chaque fois été récompensé pour son énergie communicative et son originalité rafraîchissante !

Les ambiances sonores proposées par ces huit musiciens passionnés sont multiples. Un concert de Camembert est une véritable expérience qui transporte le spectateur dans des atmosphères à la coloration cinématographique. Tirant son inspiration de la littérature et la filmographie de science-fiction, ou de sujets plus concrets (pollution, guerre civile, condition de l’homme), les titres du groupe sont construits comme une succession de court-métrages.
Ainsi dans le spectacle de Camembert des lapins se retrouvent kidnappés par des extraterrestres, un bernard l’ermite voit sa coquille se dissoudre à cause d’une nappe de pollution, et un concierge piégé par le destin de sa vie ordinaire trouve refuge en contemplant les étoiles.
Le Testament Epagnol, dernier morceau du concert, est inspiré du livre éponyme d’Arthur Koestler qui traite de la guerre civile en Espagne.
Cette variété de sujets est accompagnée d’une mise en scène riche alliant jeu de scène, costumes, et narration pour une immersion totale dans l’univers cosmique et délirant de Camembert.